Qui sommes-nous Les villes partenaires Le projet senior Art et migration Calendrier des actions


Il y a 100 ans il y avait la première guerre mondiale. On a dit que c'était la dernière. As-tu l'impression qu'on vit maintenant dans un monde de paix ?

Comment réagis-tu devant des images de conflits ?

Dans ta famille, on parle des conflits, des guerres ?

Comment vois-tu l'avenir ? Dans quel monde tu veux vivre ?

Un livre pour la paix, paroles et expressions d’enfants et de jeunes de nos villes jumelles et amies.
2018 marquera le 100ème anniversaire de la fin de la 1ère guerre mondiale.
Les poilus avaient dit devant cette insoutenable boucherie, ce sera la der des der. Deux décénnies plus tard, commençait la seconde guerre mondiale et la domination du nazisme engendrant l’holocauste … et les guerres coloniales dans les décennies suivantes. La fin du 20è siècle et le début du 21è sont marqués par le développement de conflits armés à travers le monde.
Nous voulons développer et faire grandir une culture de paix en menant des actions en direction des enfants et des jeunes habitants de nos communes.
L’objectif de ce projet est de considérer que le 100è anniversaire de la fin de la première guerre peut être un moyen dynamique, interactif, pédagogique, pour faire exprimer les enfants et les jeunes de nos villes, sur leurs representations, leurs ressentis, leurs savoirs et leurs espérances.

L’objectif
Réaliser un ouvrage qui, à partir d’expressions d’enfants et de jeunes participe à une culture commune de paix pour les générations actuelles et donne une base de reflexion aux adultes sur leur responsabilité citoyenne.

La forme
L’ouvrage racontera une histoire dont le fil conducteur est la paix, nourri d’une part de l’expression créative et artistique des enfants, selon le cas : dessins, poèmes,
paroles …,
nourri d’autre part des rencontres et témoignages sur place avec des groupes d’enfants et de jeunes d’Etterbeeck, de Fontenay ou de Brovary.
L’objet de ces rencontres permettra d’articuler l’histoire propre à chaque pays au regard des conflits passés ou presents, comment les jeunes de Koungheul ont par exemple entendus parler des tirailleurs sénégalais, ou comment les jeunes italiens vivent la situation au regard de l’arrivée massive de réfugiés et la mort de beaucoup d’entre eux en Méditérranée.

Nous voulons en faire un événement
En le publiant dès 2018 avec des initiatives ouvertes s’adressant à la population et aux enfants et jeunes de toutes nos villes jumelles, sœurs et amies.